L’économie de la mer en 2030. Quel avenir pour nos Outre-Mer ?

 

L'économie de la mer en 2030. Quel avenir pour nos Outre-Mer ?
Actes du colloque de l'association Géopo
Mercredi 31 janvier 2018, OCDE

Sous la direction de Marion Messador

L'économie bleue est un eldorado en puissance : nouvelles énergies et technologies innovantes, réservoir génétique sans commune mesure, canal et moyen même des échanges internationaux, tourisme et pêche... le formidable potentiel de la mer est aujourd'hui bien identifié. Si ses perspectives sont extraordinaires – l'OCDE prévoit que la contribution de l'économie de la mer à la valeur ajoutée mondiale double d'ici 2030, les enjeux liés à la croissance bleue sont tout aussi majeurs, qu'il s'agisse de la préservation des ressources et de la biodiversité, de ses implications juridiques ou géopolitiques ou encore du potentiel de développement qu’elle représente pour de nombreux territoires. La France, qui dispose de la deuxième Zone Économique Exclusive mondiale dont 47% dans les territoires d'Outre-Mer, représente un excellent cas d'étude pour comprendre et apporter des réponses à ces questions d’avenir et réconcilier croissance et durabilité.

À l'occasion de son colloque annuel, l'association des élèves du master de Géopolitique Paris 1 – École Normale Supérieure s'est emparée de ce sujet si riche de promesses. Dans le grand amphithéâtre de l'OCDE, experts, chercheurs et praticiens se sont réunis pour dresser un vaste panorama de la question et apporter des solutions concrètes. Une réflexion qui intéressera, nous l'espérons, bien au-delà des seuls acteurs de la mer, à commencer, comme proposé par F. Spiero (CNES), par le domaine spatial !