Louis Borer

Quel est votre poste actuel ?Louis Borer

Je travaille à temps partiel pour Asia Centre, une organisation qui travaille indirectement pour la Direction des Affaires Stratégiques  et pour un autre Think tank « bénévolement », l’IPSE, le temps de me faire un peu connaître dans le milieu de la sécurité maritime. Mes principaux axes de travail sont donc la sécurité maritime (piraterie, terrorisme…) et l’Asie du Sud Est. Je réfléchis à réaliser une thèse l’année prochaine.

Qu’est ce qu’a pu vous apporter ce Master ?

J’ai personnellement beaucoup aimé ! Les cours sont utiles bien que succins. La notoriété de ce Master sert beaucoup en France comme à l’étranger pour les stages et fournit également un excellent réseau.

Avez-vous réalisé des stages ou un mémoire ?

J’ai réalisé un mémoire de Master 1 qui portait sur la « piraterie maritime et conflits d’intérêts géopolitiques en Asie du Sud Est ». Ci-dessous le résumé:

« La piraterie maritime est emprunte d’une dimension magique qui la place au rang des menaces surnaturels. Après une période d’absence sur les mers du globe, la piraterie refait son apparition sur la scène maritime à la fin de la guerre froide. Les raisons de son développement sont similaires à celles observables dans l’Histoire: un Etat absent et une voie commerciale maritime à proximité. La piraterie est un défi lancé aux Etats riverains. Les pirates sont susceptibles d’agir dans les eaux territoriales des Etats ou dans les eaux internationales, le caractère transnational de la menace la place au même rang que le terrorisme, impliquant la nécessité pour les Etats riverains de coopérer pour mener des plans d’actions conjoints. La situation se complique lorsque des tensions latentes et des conflits d’intérêts divisent les Etats riverains. La communauté internationale cherche quant à elle à utiliser la menace pirate pour se positionner proche des points de passage stratégique du commerce mondial. La piraterie met donc en évidence les conflits d’intérêts sur plusieurs échelles et contraint les Etats riverains à trouver un terrain d’entente s’ils ne veulent pas voir les souverainetés remise en cause par la communauté internationale. La piraterie a donc une double influence sur les Etats riverains et les Etats extrarégionaux, ces conséquences sont observables sur plusieurs échelles. »

J’ai aussi réalisé un rapport de stage à la fin du master II: « Action de l’Etat en mer aux Antilles et Risk Intelligence »

Avez-vous suivi une formation supplémentaire ?

Oui. J’ai suivi une préparation militaire supérieure dans la Marine qui m’a été utile dans le cadre de mes activités sur la sécurité maritime.