Crise de l’Union Européenne. Colloque « L’Europe ne meurt jamais ».

drapeau_union_europenne

PDF de présentation : Colloque -L’Union européenne ne meurt jamais-25 05 2013

Les responsables de la Filière Diplomatie de l’École Normale Supérieure ainsi que les étudiants du Magistère de Relations Internationales, du Master 2 Géopolitique et du Master 2 professionnel de Droit économique de l’Union Européenne de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et de l’Ecole de droit de la Sorbonne ont l’honneur de vous convier au colloque « L’Europe ne meurt jamais ».

***

L’UE face aux crises peine à trouver une dynamique d’ensemble.

Le projet Européen est-il pour autant au point mort ?

Il s’agit d’une journée de réflexion sur le thème des crises traversées actuellement par l’Union européenne, et sur comment l’UE pourrait sortir de ces crises par le haut, renforcée.
Le colloque se déroulera le samedi 25 mai à partir de 10h00 dans la salle Victor Hugo, Immeuble Jacques Chaban-Delmas au 101, Rue de l’université, Paris VIIème.

Inscription obligatoire : http://www.weezevent.com/leurope-ne-meurt-jamais

L’EVENEMENT EST GRATUIT, LE BILLET COUTE 0€.

Programme du colloque :

10h00 : table ronde 1 –  L’Eurozone: le test de notre désir d’Europe?

12h : Pause

13h30 : deuxième table ronde 2 – Les élections européennes de 2014 : vers 70% d’abstention ?

15h : Pause

15h30 : table ronde 3 – L’UE dans le monde : aux abonnés absents ?

17h : cocktailnetworking

 

Table ronde 1 – L’eurozone : le test de notre désir d’Europe ?

Quel projet économique pour l’UE ? C’est autour de la monnaie unique que se cristallisent les débats. Sur ce point la dimension politique diffère fondamentalement de celles engendrées par les institutions ou le droit européens, a fortiori dans le domaine économique.

Le moteur historique franco-allemand, souffrant de tensions internes serait dépassé par le volontarisme et des attentes croissantes envers l’Europe d’un côté et l’euroscepticisme de l’autre. Dès lors, devons-nous redessiner la carte de l’UE ? Les problématiques de l’Union européenne semblent désormais transposées sur l’eurozone : approfondissement, élargissement, scepticisme…

Table ronde 2 – Les élections européennes de 2014 : vers 70% d’abstention ?

Comment les habitants de l’Union européenne pourront-ils voter avec conviction en 2014, alors que l’appartenance à une identité commune est très abstraite ?

L’identité européenne semble difficile à construire, alors même que les destins des peuples de l’Union sont aujourd’hui liés.

Faut-il trouver pour l’Europe un processus de construction identitaire nouveau, inédit, original ?

Table ronde 3 – L’UE dans le monde : aux abonnés absents ?

La timidité de l’Union européenne dans l’opération extérieure conduite au Mali à l’initiative de la France montre que la diplomatie et la défense ne sont pas encore des matières « communautarisées ». Catherine Ashton, Haute représentante européen à l’Action extérieure, n’a pas non plus su trouver sa place et prendre des positions fortes concernant les grands enjeux internationaux. Il semble ainsi que l’échec de la Communauté européenne de défense (CED) ait laissé des traces et que les États membres demeurent réticents à intégrer leurs prérogatives diplomatiques et de défense à l’Union européenne. Pourquoi l’intervention française au Mali n’a-t-elle pas été une intervention européenne ? Quels messages l’Union doit-elle communiquer au monde ? La démocratie et les libertés fondamentales constituent-elles les seuls éléments fondateurs d’une potentielle Europe de la diplomatie et de la défense ?